Savoir lire les images pour comprendre les outils numériques

La société est image. Les élèves, avant de lire l’information textuelle affichée sur leur écran ou leur ouvrage papier, liront d’abord les images. Les outils numériques (sur le réseau Internet ou les logiciels hors ligne) utilisent des signes graphiques afin de guider l’usager dans les tâches à accomplir, l’aider à naviguer dans l’outil ou la page Web. C’est pourquoi l’usage du numérique demande aux élèves d’acquérir des connaissances et compétences en lecture d’image. Lire ces signes (Unité linguistique constituée par l’association d’une forme sonore ou graphique (signifiant) et d’un contenu conceptuel (signifié). Larousse) demande aux élèves un effort cognitif et une certaine culture générale.

aiga-left-arrowDisquetteSchemaFacebook-307513_640agrandir fermer

Qu’est-ce qu’une icône ?

Dans la classification de Peirce : type de signe qui opère par similitude de fait entre deux éléments; p. ex. : le dessin représentant une maison et la maison représentée«  (Media 1971). Dans le vocabulaire informatique, une icône est un petit pictogramme représentant une action, un objet, un logiciel, un type de fichier, etc. (wikipédia)  C’est donc un raccourci visuel ressemblant le plus souvent à un objet du réel et associé à une signification dans l’interface du site Web ou du logiciel.

intérêt  –>  indépendant de la langue et de la culture

–>  être interprété plus rapidement que du texte

limite   –>   la compréhension des icônes n’est pas toujours simple et demande des connaissances

Les icônes sont créées de façon à minimiser l’effort d’interprétation en gardant un lien direct avec son référent. Il existe plusieurs règles de construction des icônes qui déterminent leur facilité de compréhension liée à leur usage.

  • La ressemblance ou  pictogramme. Icône =  image de l’objet book-307513_640
  • La description d’une action et l’objet sur lequel l’usager doit agir  print-97578_640
  • La métaphore ou analogie : C’est une figure de style, une transposition de sens. La métaphore permet d’améliorer la compréhension d’un concept ou d’une tâche en représentant un objet matériel.DisquetteSchemaFace cursor-148819_640
  • La symbolique usuelle aiga-left-arrow wheelchair-160875_640
  • L’arbitraire ou  idéogramme agrandir fermer  L’idéogramme prend son sens par rapport aux autres signes auxquels il est associé.

La lecture des icônes pas si simple

Les élèves doivent donc passer de la lecture d’un pictogramme à celle d’une icône métaphorique puis cliquer sur un idéogramme … sans qu’il n’y ait eu, avant, un apprentissage de la lecture de ces icônes. Souvent, l’apprentissage est idiomatique ( Alan Cooper, « le mythe des métaphores« ), sans qu’il y ait compréhension du sens de l’icône. Par exemple, on trouve des icônes métaphoriques dans les logiciels ainsi que dans les navigateurs, sites Web et outils en ligne : la poubelle, le dossier, les ciseaux, la loupe (pour rechercher ou zoomer), la maison (page d’accueil du site), trombone (fichier pièce-jointe), la terre (pour une ressource en ligne), la main (le curseur de la souris sur un hyperlien)  … Ces icônes métaphoriques nécessitent des connaissances dans le domaine du référent : qu’est-ce qu’une loupe, quelle est sa fonction dans la réalité et quelle tâche l’icône « loupe » peut-elle permettre dans le logiciel.

Je m’arrête sur l’exemple de la métaphore de la disquette. DisquetteSchemaFace Les élèves de collège d’aujourd’hui ne savent pas ce qu’est une disquette ni à quoi elle sert. Il n’est donc pas évident pour un élève d’associer l’image « disquette » à la tâche « enregistrer » ou à la notion de « support de l’information ». La disquette est un support de stockage de l’information disparu depuis longtemps et pourtant toujours utilisée comme métaphore de la tâche « enregistrer ».

Le cas de PMB

Je pense aussi au logiciel documentaire en ligne PMB qui pose problème aux élèves dès qu’il s’agit de lire les icônes proposées dans les notices.

Lecture facile

book-307513_640 : pictogramme représentant un livre, soit un document sur support imprimé catalogué dans PMB. Lecture facile

son copie : pictogramme représentant un haut-parleur pour signifier les ressources audio dans PMB (support CD, cassette audio ou via Internet) Ce même pictogramme est utilisé pour régler le volume de la sortie audio des ordinateurs / smartphones / tablettes.

Lecture difficile

icon_art_16x16 : pictogramme représentant une carte d’identité d’après les élèves mais un article de revue dans PMB.

index : icône métaphorique représentant la Terre pour un élève de 6° mais une ressource en ligne auquel le monde entier peut accéder pour PMB. L’élève ne peut faire le lien entre l’image de la terre et la ressource en ligne que s’il a eu, au préalable, un apport de connaissance sur Internet, réseau informatique mondial qui permet de donner accès au monde entier à de ressources.

icon_g_16x16 : pictogramme représentant de la pellicule 35 mm, ancien support de l’image cinématographique, représentant dans PMB les ressources d’images animées sur DVD ou VHS ou en ligne.

Ainsi, les élèves doivent interpréter-lire des icônes représentant des objets technologiques et matériels anciens ou des métaphores et savoir y rattacher un référent ainsi qu’un signifié.

index

  • Référent : la Terre
  • Signifiant : image numérique du globe terrestre
  • Signifié : METAPHORE , support numérique de l’information, accessible via Internet, réseau informatique mondial, le Monde étant représenté par le globe terrestre.

icon_g_16x16

  • Référent : la pellicule 35 mm du cinématographe
  • Signifiant : image numérique d’un morceau de pellicule 35 mm
  • Signifié : le cinéma / l’image animée quel que soit son support de stockage

Le cas de la maincursor-148819_640

Je demande à mes élèves de dessiner cette icône (lors d’une séance sur la découverte des sites Web) pour relier cette image à la présence du lien hypertexte dans la page Web, lien immatériel et invisible.

  • référent : une main
  • Signifiant : image numérique d’une main droite, l’index pointant vers l’avant
  • Signifiés : METAPHORE

–> Une action : clique-gauche sur la souris, changer de pages Web grâce à l’action sur le lien hypertexte

–> Un repère spatial : La position du curseur de la souris dans la page Web

–> Un repère d’objet : présence d’un hyperlien dans la page Web

–> Un pouvoir : Métaphore de la main de l’usager qui agit sur la page écran et sa navigation via l’objet-souris

Les icônes métaphoriques sont les plus difficiles à lire

La lecture dépend des connaissances et/ou de la capacité de déduction de l’usage. La métaphore peut être comprise par intuition mais l’élève doit relier mentalement la signification métaphorique à un autre processus appris auparavant (la main :  le toucher, le faire –> cliquer sur, changer de page, voir l’hyperlien). Le problème se situe lorsque les icônes métaphoriques utilisent des objets anciens ou encore jamais utilisés par les élèves.

Un apprentissage de la lecture des icônes à envisager

Les pictogrammes sont aujourd’hui utilisés dans les infographies afin de synthétiser l’information à communiquer et d’aller à l’essentiel. La lecture par l’usager doit être rapide et l’interprétation des icônes la moins erronée possible, sans parasitage culturel ni incompréhension des icônes. Ainsi, il devient nécessaire d’envisager l’apprentissage de la lecture des icônes par les élèves. Cela peut se faire par la création de picto-livres dès la 6° où les élèves doivent apprendre à associer une icône-pictogramme à une action / lieu / objet. La recherche d’icônes libres de droits via Openclipart les a obligés à travailler la conceptualisation nominale, les icônes étant classées par catégories de termes génériques sans moteur de recherche interne au site Pour voir les productions des élèves : ici nos etoiles contraires« Nos étoiles contraires » de John Green vu par deux élèves de 5° de mon atelier lecture. Idée venue suite à la découverte du livre « Pictologie, 150 films en bref », éditions Prisma, 2014

La réalité se heurte à ce constat sur l’apprentissage de la lecture des icônes. S’il fallait véritablement apprendre aux élèves à lire les icônes, dans quel cadre pourrions-nous l’envisager ? Quel enseignant disciplinaire nous laisserait du temps pour cela ? La réponse est que nous le faisons de façon détournée lorsque nous faisons créer – publier en ligne nos élèves via Piktochart, slides, powtoon … ainsi que via les logiciels de PAO. Peut-être devrions-nous juste garder un peu de temps, en début de séance, pour nous arrêter sur chaque icône et réfléchir à la relation référent (ce que ça désigne) –  signifié (la tâche proposée, l’action à venir, le sens à lire).

C’est par l’usage itératif des outils d’éditorialisation et de publication que l’apprentissage de la lecture d’icônes sera appréhendé. Pourra alors être questionné l’uniformisation et la mondialisation des formes graphiques afin que l’usager lambda puisse agir facilement sur l’énonciation éditoriale des pages Web  (ensemble de ce qui contribue à la production matérielle des formes qui donnent au texte son « image de texte » E.Souchier) et se demander si, finalement, les webdesigners n’auraient pas acquis pouvoir et influence sur notre langage et notre culture numérique.

Ressources :

Publicités

5 commentaires Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s